My Grand Tour of Switzerland:
le Cervin

Suisse Tourisme propose le parcours de Lugano à Zermatt comme trajet du Grand Tour of Switzerland. Comme j’ai déjà fait une partie du parcours, je pars aujourd’hui de Zermatt pour aller à Zurich.

En fait, il n’est pas tout à fait correct d’indiquer que le trajet va de Lugano à Zermatt, car les voitures y sont interdites (sauf les véhicules électriques) et il faut déposer sa voiture à Täsch. Là-bas, tout est parfaitement aménagé et on peut tranquillement réserver sa place de stationnement dans le parking sous-terrain. À Täsch, il est très aisé de prendre le train ou le taxi pour arriver à Zermatt en 20 minutes environ.

À Zermatt, on se déplace ensuite à pied, en voiture électrique et même à vélo si la météo le permet et qu’on est en bonne la condition physique. La plupart des hôtels proposent une navette au départ de la gare; pour en profiter, il suffit d’indiquer l’heure d’arrivée à la gare pour qu’on vienne nous chercher. Il y a quelques beaux hôtels et de très bons restaurants à Zermatt. Quelle que ce soit la région montagneuse, et en particulier sur une piste de ski, j’ai rarement aussi bien mangé qu’à Zermatt. Les activités sont très variées et Zermatt offre un domaine skiable toute l’année pour les amateurs de glisse. Les amateurs de randonnées et les fins gourmets en auront aussi pour leur argent. Zermatt a conservé son caractère de village de montagne malgré sa grande renommée. Le mont Cervin est extrêmement impressionnant et mérite le détour en tous les cas.

C’était délicieux!

Au départ de Zermatt ou de Täsch, on peut aussi faire une excursion dans la vallée de Saas, la vallée voisine, qui vaut le déplacement aussi bien en été qu’en hiver. En tous les cas, la quantité de sommets de plus de 4000 mètres est remarquable. Il faut environ trois quart d’heure pour arriver au bout du parcours sinueux.

Panorama de montagnes à Saas-Fee

Que l’on vienne de la vallée de la Saas ou de Zermatt/Täsch, il faut d’abord prendre la direction de Brigue pour arriver à nouveau dans le Nord. Au départ de Täsch, la route sinueuse descend jusqu’à Brigue. Je remarque le changement d’altitude dans mes oreilles. J’ai fait une brève halte à Brigue pour visiter le château Stockalper construit dès le XVIIe siècle (www.brig-simplon.ch). Vu le temps qu’il me restait, il ne m’était malheureusement pas possible de faire une visite guidée du château. Mais j’ai au moins pu flâner un peu dans le parc du château vu que le temps était plus ou moins beau.

En partant de Brigue, le chemin m’a amenée à Betmmeralp, un village situé quasiment au pied du glacier d’Aletsch. Le téléphérique nous amène facilement de Betmmeralp au Bettmerhorn. La vue sur le grand glacier d’Aletsch depuis le point de vue du Bettmerhorn à 2647 m d’altitude est à couper le souffle. Une expérience formidable à vivre est un tour guidé sur glacier pendant lequel on peut approcher le glacier au plus près en compagnie d’un guide expérimenté. En raison des conditions météorologiques, les tours n’ont lieu que de mi-juin à mi-octobre; je n’ai donc pas encore pu en profiter.

Puis je suis allée de Fiesch jusqu’à Oberwald en passant par Mühlebach VS et Niederwald à travers le parc paysager de la vallée de Binn.

Traversée de la belle vallée de Binn en voiture

Étant donné que généralement, le col de la Furka n’est praticable qu’à partir de mai, voire plus tard, et que la fermeture hivernale n’était pas levée, je n’avais pas la possibilité de passer par le col. Au lieu de cela, on passe à travers le tunnel en montant sur le train par le ferroutage Furka. Au bout d’un quart d’heure environ, on sort à nouveau du tunnel à Realp.

Sur le train de ferroutage Furka

De là-bas, on arrive à Andermatt en marge de l’autoroute, puis à Wassen pour finir enfin à Flüelen au lac des quatre cantons. Le parcours le long du lac est magnifique et à recommander à tout prix. Si possible, j’éviterai de venir ici le week-end, sauf si le flux de voitures ne dérange pas. Si on choisit de venir le week-end, le trajet peut aussi prendre un peu plus de temps. En tout cas, même si on est coincé dans un embouteillage, la vue est magnifique. Comme je ne disposais plus que de très peu de temps, j’ai quitté la route interurbaine à Schwyz et suis rentrée à Zurich par l’autoroute. Mon conseil pour cette étape: le village de Zermatt est magnifique, quelle que soit la saison. Je ferai idéalement le trajet en été lorsque tous les cols sont ouverts à la circulation et praticables, afin de pouvoir profiter pleinement du Tour.

Pour finir, une information supplémentaire importante: pour la saison estivale, l’ensemble du parcours du Grand Tour of Switzerland sera pourvu de stations de recharge. Il sera donc possible d’effectuer les 1600 km en mode tout électrique.

Les actualités et le contexte de l’univers automobile. Abonnez-vous dès maintenant.

Rédiger un commentaire

Laisser un commentaire

0 commentaire

Articles similaires