Programmer veut dire réagir
rapidement

Jakub et son équipe internationale sont sortis vainqueurs du Challenge AMAG «Conduite autonome».

Jakub, félicitation pour cette victoire. Comment te sens-tu?
Très bien. La tâche d’AMAG était très intéressante et nous nous y sommes plongés à fond.

Pourquoi as-tu décidé de participer au Challenge AMAG?
Je m’intéresse beaucoup aux voitures à conduite autonome et j’aime les défis. Pour moi, cette tâche m’a offert une opportunité unique de développer, pendant 40 heures, mes connaissances et mes capacités dans un environnement hautement compétitif.

Jakub Golinowski, 23 ans, est étudiant en «Computer Science» à l’EPF de Zurich.


575 participants, 152 prototypes, 3,4 tonnes de nourriture, 600 pizzas, des litres et des litres de boissons énergisantes: ça a l’air d’avoir été une expérience intense.

Mercredi, après un voyage en bus de 22 heures depuis Varsovie, je suis arrivé à Zurich. Lors du week-end «Hack» suivant, j’ai réussi à dormir tout juste pendant 5 heures. Nous avons commencé à programmer vendredi à minuit et à cinq heures du matin j’ai dormi pendant trois heures. J’ai gardé ce rythme jusqu’au dimanche soir.

Quel était l’objectif du Challenge AMAG?
Le but était de développer le logiciel idéal pour une voiture à conduite autonome.

Quelles ont-été les difficultés rencontrées? Comment les avez-vous surmontées?
Nous avions des problèmes avec le véhicule-robot. Mon expérience de l’électronique et du matériel informatique nous a aidé à trouver une solution. En tenant bon et grâce à nos connaissances du système Linux, nous avons réussi à surmonter les difficultés avec NVIDIA. Nos échanges au sein de l’équipe nous ont permis de développer l’algorithme adéquat. Deux membres de l’équipe ont travaillé sur le même code. C’est comme ça qu’il est devenu de plus en plus clair et nous avons pu rapidement éliminer les erreurs de programme, appelées «bugs». Cette approche était judicieuse, puisqu’elle nous a permis de moins nous perdre dans les détails et de programmer plutôt de manière plus simple.

Le but du Challenge AMAG était de développer un algorithme permettant de faire rouler le véhicule-robot au moyen d’une télécommande. AMAG s’engage dans le domaine de la conduite autonome. Elle est partenaire de la start-up allemand Kopernikus (à gauche sur la photo: Shreyas Gite, à droite sur la photo: Sebastian Abel).


Quelle leçon as-tu pu tirer de cette expérience?

J’ai pu apprendre un tas de choses sur l’application de la vision industrielle dans les autos à conduite autonome, et j’ai eu l’occasion de travailler avec une plate-forme hardware NVIDIA. Il s’agit là d’une technologie qui n’est pas si facilement disponible normalement. En outre, j’ai fait mes premiers pas dans le langage programmatique Python, ce qui m’a déjà aidé dans le cadre de mes études. J’ai appris qu’il fallait s’adapter rapidement lorsque quelque chose ne marchait pas, que ce soit en programmant ou lors de la collaboration. C’est une leçon précieuse pour mes études et la pratique.

Tu étudies la «Computer Science» à l’EPF. Comment l’idée t’est-elle venue?
J’ai terminé mes études à la «Warsaw University of Technology» avec un «Bachelor of Science in Electronics and Computer Engineering». Pendant la dernière année de mes études, j’ai travaillé pour une entreprise privée dans le département de recherche et développement. Il s’agissait essentiellement de développer du matériel informatique et des logiciels pour l’armée. J’étais surtout responsable du design du Printed Circuit Board PCB, de la création de prototypes, des tests, de la programmation embarquée dans C++ avec le Real-Time Operating System RTOS ainsi que responsable des réseaux du système.

Est-ce que tu te vois travailler pour AMAG?
Absolument. Pour moi, AMAG est un employeur potentiel et je recommanderais l’entreprise à ma famille et mes amis. J’ai vu que c’était un Challenge de haut niveau et j’ai eu l’opportunité de rencontrer d’excellents collaborateurs d’AMAG.

Pour moi, AMAG est un employeur potentiel

Ton équipe «KeepCalmAndLetTheCarDrive» a su s’imposer face à onze autres équipes. Votre récompense: vous pouvez participer à la AMAG Driving Experience. De quoi te réjouis-tu particulièrement à l’avance?
J’adore conduire, et j’ai déjà parcouru des milliers de kilomètres. Malheureusement, jusqu’à présent je n’ai jamais pu conduire hors-piste – mise à part avec un quad. J’aimerais vraiment bien essayer.

L’équipe gagnante «KeepCalmAndLetTheCarDrive»: De g. à dr.: Hector Anadon d’Espagne (Master en «Machine Learning»), Marius Bauer et Pascal Wieler d’Allemagne (tous les deux MSc en «Computer Science»), Jakub Golinowski de Pologne (premier semestre MSc en «Computer Science»).


Seras-tu à nouveau de la partie à la HackZurich 2018?
J’aimerais beaucoup y participer à nouveau.

Vue d’ensemble sur AMAG IT (2017)
Le service informatique d’AMAG est un partenaire commercial innovant et fournit des prestations de services numériques exhaustives au Groupe AMAG et à ses partenaires – de l’identification de nouvelles possibilités et conseil proactif au sein du groupe AMAG en passant par le développement et l’implémentation de services innovants jusqu’à leur fonctionnement sûr et stable.

Postes vacants chez AMAG IT:
CRM Business Analyst / Application Consultant (w/m)
IT Security Engineer (h/f)
IT Security Engineer (h/f)
Network Engineer (h/f)
System Engineer (h/f)

Voir tous les postes vacants du service IT AMAG

 

les «System-Engineers» Karma et Roberto sont chargés de la configuration des systèmes dans le propre centre de calcul d’AMAG.

 

Jill, Marco et Antonio du Helpdesk aident leurs clients lorsque ceux-ci ont des problèmes d’ordre technique.

 

Environ 125 collaborateurs suivent, traitent et surveillent:

  • 60 000 tickets par an
  • Plus de 1000 interfaces
  • 81 projets
  • Plus de 1.2 téraoctets de trafic Internet par jour
  • 8500 utilisateurs
  • 1500 imprimantes
  • 40 000 appels téléphoniques par an
  • 1200 serveurs virtuels
  • Plus de 400 applications
Daniel, en train de réparer une imprimante d’étiquettes.


Continuer à lire: L’avenir de la conduite automobile, c’est l’autonomie
Les actualités et le contexte de l’univers automobile. Abonnez-vous dès maintenant.
HackZurich: one of the largest and most prestigious hackathons in Europe

Rédiger un commentaire

Laisser un commentaire

0 commentaire

Articles similaires