Qui est le meilleur mécatronicien automobile?

Les choses vont se corser pour Riet Bulfoni à partir de la mi-octobre. Lors des WorldSkills à Abou Dabi, il veut démontrer ses compétences et ramener en Suisse le titre de meilleur mécatronicien automobile du monde.

Riet Bulfoni a achevé son apprentissage en tant que mécatronicien automobile il y a deux ans. Aujourd’hui, il travaille toujours pour l’entreprise dans laquelle il a fait son apprentissage, le Central Garage Denoth AG à Scuol, garage spécialisé dans Volkswagen et ŠKODA. En 2016, il est devenu vice-champion de Suisse avant de remporter l’Euro-Cup. C’est ainsi qu’il s’est qualifié pour le championnat du monde. En préparation aux WorldSkills, il s’est rendu au centre de formation d’AMAG à Dübendorf. Sa tâche: démonter une boîte de vitesses et la remonter correctement aussi vite que possible.
Nous avons rencontré Riet à Dübendorf pour discuter avec lui de son rêve de devenir champion du monde.

Riet, félicitations pour ta qualification aux WorldSkills! Qu’attends-tu d’Abou Dabi?
Je me réjouis énormément de relever ce défi. J’espère apercevoir l’une ou l’autre voiture sympa sur la route. Étant donné ce que l’on voit d’Abou Dabi à la télévision, je ne serai certainement pas déçu.

Aujourd’hui, tu te prépares au centre de formation d’AMAG. Quel est le but de ton exercice?
Il s’agit de démonter entièrement une boîte de vitesses VW puis de la remonter. Chaque marque a ses particularités, c’est aussi le cas de VW. La boîte de vitesses VW est assemblée de manière complexe, c’est pour cela que je l’ai choisie. J’essaie de m’entraîner sur autant de modèles que possible car nous ne savons pas encore ce qui nous attend au concours. De toute manière, cela n’est pas très important. Au final, une boîte de vitesses reste une boîte de vitesses.

Quelles sont les autres tâches qui t’attendent?
Je ne le sais pas encore en détail. Nous connaitrons mi-septembre les véhicules sur lesquels nous seront évalués. La seule chose certaine, c’est qu’il y aura 8 épreuves. Concernant les boîtes de vitesses, c’est assez clair que nous devrons les démonter, mesurer et remonter. En outre, il est sûr que nous devrons trouver une quelconque erreur sur un véhicule puis la réparer. Mais dans ce cas, tout est possible.

Comment parviens-tu à concilier le travail et l’entraînement pour les WorldSkills? Par exemple, tu te trouves aujourd’hui à Dübendorf et non dans ton entreprise.
Par chance, mon chef est très compréhensif et me laisse ce temps. Il me soutient entièrement et je lui en suis très reconnaissant. En outre, au travail, je reçois actuellement les cas quelque peu difficiles. Cela me permet, au quotidien, de me préparer pour Abou Dabi et d’optimiser les processus de travail.

Quelle est la suite du programme après le concours mondial des métiers?
Je poursuis actuellement ma formation de diagnosticien automobile. Mon rêve le plus cher serait de travailler un jour pour une équipe de Formule 1. Pour y arriver, il faut une petite dose de chance et surtout de bons contacts.

Nous te souhaitons bon succès pour les WorldSkills d’octobre! Et qui sait, peut-être y noueras-tu un contact avec quelqu’un du monde de la Formule 1.

À propos des WorldSkills
Les WorldSkills voient s’affronter les meilleurs jeunes talents du monde dans leur discipline respective. Les participants ont tous moins de 23 ans. Les WorldSkills ont pour but de mettre en valeur l’importance de la formation professionnelle et de favoriser l’échange au niveau international entre les autorités, l’industrie et le monde de la formation.
En savoir plus sur les WorldSkills

En savoir plus sur les formations professionnelles chez AMAG.

Rédiger un commentaire

Laisser un commentaire

0 commentaire

Articles similaires