De Maite Nadig, Vreni Schneider à Lara Gut – cela fait 50 ans qu’AMAG soutient les sports d’hiver suisses. Les athlètes ainsi que les fonctionnaires bénéficient de véhicules de sponsoring depuis un demi-siècle. Cet avantage peut également servir d’incitation pour les talents de la relève. Pour Vreni Schneider, au moins, cela a été Pâques et Noël en même temps, lorsqu’elle est allée chercher sa nouvelle Audi. Pour remercier l’équipe d’AMAG, elle a préparé un pâté glaronais. Simon Ammann, multiple champion olympique, apprécie également cette fiabilité: (Vidéo) «J’ai toujours connu cette collaboration. Enfant, je me faisais véhiculer en Audi, et maintenant, je peux conduire moi-même ces merveilleux véhicules».

La saison de ski où tout a commencé

C’est durant la saison 1967/68 que tout a commencé: l’ancien directeur de Swiss-Ski, Adolf Ogi, voulait que les athlètes puissent se rendre sur les lieux des compétitions sans se faire de soucis. C’est ainsi qu’un partenariat avec AMAG a démarré. À partir de cette époque, les premiers bus VW à l’effigie de l’équipe suisse de ski ont commencé à franchir les différents cols, et depuis environ 1980, la marque Audi a pris le relais.

Des hauts et des bas dans les sports de neige

En 50 ans, 8500 véhicules ont parcouru environ 200 millions de kilomètres. Dans le cadre de ce soutien, les athlètes suisses ont remporté 287 médailles. Ces chiffres, qui résument en gros ce sponsoring, sont impressionnants. Des relations personnelles se sont également nouées. Elles ont d’autant mieux permis de compatir aux souffrances, à l’exemple de Silvano Beltrametti qui a fait une chute grave à Val-d’Isère en 2001. A l’issue de sa rééducation, il a reçu une Audi spécialement transformée pour lui afin qu’il puisse s’en servir facilement.

Affaire à suivre!

Depuis 2002, Audi soutient non seulement les conducteurs, mais aussi tous les événements. La marque a créé la Coupe du monde de ski Audi FIS et depuis 2011, elle est le sponsor en titre de la Coupe du monde de ski cross Audi FIS. Depuis 2013/14, la Freeride World Tour a pour vocation de séduire un groupe cible plus jeune. La Fédération Swiss-Ski encourage également la relève. Grâce au nouveau contrat qui vient d’être signé, de jeunes talents comme Lara Gut pourront encore compter longtemps sur des volants chauffants ou, comme Michelle Gisin, sur de grands coffres.

Il n'y a pas encore de commentaires.