Ewelina, de quoi es-tu responsable chez AMAG?

Je suis responsable, chez AMAG Informatique, du système CRM (Customer Relationship Management) et je dirige une équipe actuellement composée de huit collaborateurs internes et d’environ 20 collaborateurs externes. Toutes les relations clients d’AMAG sont enregistrées dans notre système CRM. Notre domaine de compétence s’étend de l’exploitation technique du système aux projets informatiques en passant par les développements et les analyses. Nous travaillons en étroite collaboration avec le domaine spécialisé d’AMAG Import, qui est responsable de l’ensemble du système CRM.

À quoi ressemble ton parcours professionnel?

Avant de rejoindre AMAG, j’ai travaillé pendant près de dix ans pour un producteur de béton et de ciment. J’y ai suivi ma formation de commerçante industrielle et, en parallèle, mes études de gestion avec spécialisation en informatique de gestion. J’ai eu beaucoup de chance avec mon supérieur hiérarchique, il m’a à la fois encouragée et incitée à donner le meilleur de moi-même. J’ai pu gérer des projets informatiques d’envergure internationale, notamment en Europe de l’Est et en Europe du Nord. J’ai ensuite rejoint AMAG, où, après un an comme responsable de projet informatique, j’ai pu reprendre l’équipe et l’orienter dans une nouvelle direction. Nous avons redéfini les domaines de responsabilité au sein de l’équipe, ce qui nous a permis d’améliorer de nombreux processus et de gagner en efficacité.

Qu’est-ce qui te distingue dans ta vie professionnelle?

Je suis une personne authentique et je ne fais que des choses auxquelles j’adhère entièrement. Je donne l’exemple en incarnant moi-même ce que j’exige également de mon équipe, selon la devise «Donner l’exemple plutôt que des injonctions». En tant que responsable d’équipe, j’accorde beaucoup de liberté, car j’apprécie moi-même cette liberté. Cela encourage chacun à donner le meilleur de lui-même. Je donne toujours honnêtement mon avis, bien sûr en faisant preuve d’estime et de respect, mais je suis aussi capable d’aborder les sujets moins agréables. Me présenter et agir de manière honnête est important à mes yeux.

Comment parviens-tu à établir un équilibre entre ton travail et ta vie privée?

Dans ma vie privée, j’aime passer du temps avec ma famille – je suis mariée et j’ai une fille – dans la nature, par exemple quelque part au bord de l’eau. Je fais également beaucoup de sport pendant mon temps libre: du yoga, du jogging, de la randonnée et du handball. Cet équilibre est important pour moi. Je me détends consciemment, par exemple en pratiquant la méditation. Que ce soit dans mon travail ou dans ma vie privée, j’essaie toujours d’être en pensée dans l’ici et maintenant et de vivre consciemment le moment présent.

Te laisses-tu plutôt guider par ton intellect ou par tes émotions?

Les deux sont à peu près équilibrés chez moi. Je pense que je pose un regard rationnel sur les choses, que je soupèse et que je ne me laisse pas uniquement guider par mes émotions. Mais je peux aussi bien ressentir les humeurs et je peux très bien entendre mon intuition quand elle n’est pas en accord avec ma tête.

AMAG est une entreprise à dominante masculine. Quelles expériences as-tu cumulées au service informatique d’AMAG?

Seulement les bons. Par exemple, il y a aussi cinq femmes dans mon équipe. Dans le domaine de l’informatique, je ne pense pas qu’il soit important que le travail soit effectué par un homme ou une femme. L’approche d’un homme sera certainement différente de celle d’une femme, tout comme elle serait différente pour deux hommes comparés. Pour moi, l’être humain est au centre, on m’a enseigné ces valeurs depuis que je suis enfant. Parce que c’est tellement naturel pour moi, tous les autres membres de mon entourage y font face comme si de rien n’était.

Ewelina aime être dans la nature avec sa famille.

Recommanderais-tu également cette attitude à d’autres femmes?

Il n’est certainement pas facile de se débarrasser de cette «barrière». Mais on devrait quand même essayer de s’en libérer. Je suis convaincue que ce sont surtout les compétences, et non le sexe, qui sont importantes pour déterminer si un travail peut être bien fait.

La branche de l’informatique était autrefois un domaine purement masculin, mais cela change de plus en plus. Comment cela se fait-il?

Cela vient probablement du fait que la numérisation ne cesse d’augmenter et que l’informatique occupe une place importante dans notre quotidien. Notre monde entier est fait d’informatique. De nombreux métiers évoluent et de nouveaux profils professionnels apparaissent. Je pense que cela assouplit l’ensemble de la branche. Même les jeunes enfants ont déjà une utilisation intuitive des smartphones ou des ordinateurs. Tout cela est beaucoup plus naturel pour la nouvelle génération – qu’il s’agisse de jeunes femmes ou de jeunes hommes – et il est également devenu plus facile d’entrer dans l’univers professionnel de l’informatique.

Y a-t-il des personnes dans ta vie qui t’ont inspirée?

Certainement mes supérieurs hiérarchiques, avec lesquels j’ai toujours eu beaucoup de chance et qui m’ont encouragée. J’écoute également de nombreux podcasts et des exposés inspirants, par exemple sur le thème du développement personnel. 

Comment poursuis-tu tes objectifs?

En premier lieu, il est important d’avoir des objectifs: quand on sait ce que l’on veut, on a déjà fait le premier pas. Je le fais très activement, par exemple avec des «vision boards», c’est-à-dire des collages ou des visualisations de mes propres objectifs et souhaits. 

Et comment gères-tu les revers?

J’essaie d’abord de simplement accepter le revers, puis d’en tirer le côté positif et une leçon. Ma conviction est que tout arrive pour une raison. C’est pourquoi je me concentre sur ce que je peux tirer de ce revers en termes d’expérience. Dans le domaine informatique, nous vivons le changement au quotidien, quelque chose de nouveau apparaît tous les jours, par exemple de nouveaux termes, de nouveaux processus.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait suivre la même voie que toi?

Je conseillerais à cette personne d’être et de rester curieuse et d’oser poser des questions. On n’est pas obligé de tout savoir d’emblée!

Portrait d’Ewelina

.

Titre du poste au bureau: responsable Sales Services (IT/CRM)
Titre du poste à la maison: collectionneuse de moments de bonheur
Passions/loisirs: la nature, le sport, la musique
Devise / formule de motivation: dream big!
Idole/modèle: j’apprends quelque chose de tout le monde
Le métier qu’elle voulait faire étant enfant: médecin
Une chose étonnante à mon sujet: je pouvais déjà conduire une voiture à l’âge de 14 ans
Une force et une faiblesse: je peux toujours voir du bon dans tout / maladroite 
Loisirs préférés: se détendre, lire, manger 

Il n'y a pas encore de commentaires.