Nous avons récupéré le véhicule juste après le travail à la station Europcar de Kloten. Dès la présentation, les choses étaient claires: le concept du véhicule est bien pensé, ce qui le rend attrayant tant pour les néophytes du camping comme nous que pour les campeurs chevronnés. La prise en main est simple à appréhender et est à la portée de tout le monde.

Le chauffage d’appoint, dont sont équipés les véhicules VW California, nous a été d’une grande utilité à cette époque de l’année. Il a rendu notre séjour en camping-car très agréable, même pour une équipe de frileuses comme nous. Le système de régulation simple offre la possibilité de programmer le chauffage d’appoint afin de retrouver le camping-car déjà préchauffé après une journée passée dans la neige. Un vrai bonheur, tout simplement!

Nous avons rapidement constaté à quel point le camping d’hiver était populaire lorsque nous avons commencé à chercher une solution d’hébergement peu de temps avant le départ. Avec un peu de chance, nous avons réussi à trouver un magnifique emplacement sur Nomady (une plateforme destinée à la recherche d’emplacements privés). Notre destination: le canton de Schwyz, et plus précisément le village de Steinen qui surplombe le magnifique lac de Lauerz.

Lors de la planification de l’itinéraire, nous avons décidé de ne pas faire tout le trajet en une fois jusqu’en Suisse centrale. Une aire de repos aux abords du lac d’Ägeri se présentait idéalement, nous y avons donc passé la première nuit.

La météo a été favorable: le paysage était baigné dans une belle atmosphère hivernale grâce à la neige et au soleil qui étaient de la partie. Les routes étaient déneigées et praticables en toute sécurité – nous avons donc pu atteindre tous les points de vue prévus avec le California sans avoir à sortir les chaînes à neige. Cela dit, nous étions tout de même rassurées de les savoir à bord en cas d’urgence. Nous sommes donc arrivées sans encombre à l’emplacement de camping-car, où notre hôte nous a accueillies chaleureusement et nous a expliqué comment utiliser l’emplacement.

Peu après avoir fait le tour du coin pour le feu, des sanitaires et des places assises couvertes, nous sommes allées nous mettre à l’abri du vent glacial et avons retrouvé la chaleur douillette du camping-car pour nous reposer. Une fois réchauffées et revigorées, nous avons décidé de faire un feu dehors et avons profité du crépuscule pour admirer la vue splendide sur la chaîne du Rigi.

Nous nous réjouissions à présent à l’idée de passer au repas du soir, que nous avons concocté dans le camping-car. Pour notre plus grand bonheur, nous n’avons pas eu à ressortir grâce à la kitchenette pratique du VW California Coast. Nous avions suffisamment d’espace pour préparer les ingrédients et pour cuisiner, tout en gardant une bonne vue d’ensemble. Surtout après une journée passée sur les pistes de ski, les parcours de ski de fond ou dans d’autres aventures en plein air, c’est un grand soulagement de pouvoir préparer et déguster le repas du soir dans la chaleur douillette du bus.

Après quelques parties de cartes, nous avons préparé notre coin couchage pour la nuit et nous sommes installées confortablement dans notre lit avec nos livres. En guise de conclusion parfaite à cette merveilleuse journée, nous avons pu observer le spectacle des dameuses qui préparaient les pistes sur le versant opposé pour les skieurs du lendemain et balayaient la montagne de leurs phares.

Nous avons été réveillées tôt le matin par les rayons du soleil et avons pris la route pour Bisisthal peu après, fidèles à la devise: «Carpe diem». Nous avons garé notre camping-car au soleil, sorti les deux chaises de camping et une fois de plus pleinement profité des chauds rayons du soleil de montagne avant de prendre le chemin du retour vers les plaines. Comme nous étions attendues au bureau le lundi et que nous voulions éviter le trafic des retours du dimanche, nous sommes rentrées à la maison l’après-midi même.

Cette aventure a clôturé en beauté une année 2020 des plus mitigées. Nous avons éprouvé un sentiment de liberté pendant ces deux jours qui nous a été souvent inaccessible cette année et, même si ce n’était que deux jours, nous avons savouré le dépaysement et la possibilité de nous évader du quotidien. Nous étions donc presque un peu nostalgiques quand tout s’est terminé et avions l’impression d’être rentrées trop tôt chez nous. Avec une bonne préparation et le bon véhicule, votre prochain voyage sera lui aussi un moment inoubliable! Profitez de l’offre actuelle d’essai en camping-car et testez-la par vous-même.

Conseils pour le camping d'hiver

D’après moi, le camping d’hiver est avant toute chose une histoire de préparation. Nous avons noté les points suivants une semaine avant le départ:

Équipement général:

  • Équipement de cuisine: nous avons emporté des ustensiles de cuisine et des couverts pour nous deux, car nous savions que nous allions cuisiner sur la route.
  • Literie: nous avons également apporté nos couvertures chaudes et nos oreillers moelleux de la maison, ainsi qu’un duvet que nous avons tendu sur le matelas par précaution d’hygiène.
  • Il est vraiment utile d’emporter quelques accessoires de nettoyage tels que des chiffons, une éponge, un torchon pour la vaisselle, un balai, etc. Grattoir à glace, antigel et spray dégivrant sont également des outils pratiques.

Vêtements:

  • Nous avions suffisamment de vêtements d’hiver chauds – mieux vaut emporter un pull en trop qu’avoir froid, d’autant plus que le California Coast ne manque pas d’espace de rangement.
  • Nous avions également avec nous la panoplie d’accessoires d’hiver, à savoir gants, bonnets, veste d’hiver, etc.

Emplacement de camping:

  • Réserver le camping à l’avance et se renseigner sur la région et l’itinéraire à suivre pour s’y rendre. Il existe de nombreux sites web pratiques qui répertorient les campings ouverts avec des emplacements libres.
  • C’est un avantage notable si le camping propose des emplacements raccordés à l’électricité. Il est tout à fait possible de se passer d’une alimentation électrique externe pendant les trois ou quatre premiers jours, mais c’est un facteur à prendre en compte dès que le voyage dure plus longtemps.
  • En raison des températures qui font geler l’eau en hiver, il est conseillé d’utiliser le moins possible le système d’approvisionnement en eau. Il est important de vérifier à l’avance si l’emplacement est doté d’une telle installation.

Conditions de route:

  • Consulter les prévisions météorologiques, idéalement la veille: y a-t-il des alertes météorologiques pour ma région? Les routes que je prévois d’emprunter risquent-elles d’être fermées en hiver?
  • Tenir compte de la distance de freinage: la distance de freinage augmente considérablement lorsque la chaussée est enneigée ou verglacée. Gardez toujours cela à l’esprit et adaptez votre style de conduite aux conditions de route.
  • Retirer sa grosse veste pour conduire: aussi confortables qu’elles soient, les doudounes et autres vestes volumineuses restreignent malheureusement votre liberté de mouvement au volant. Il est donc préférable de conduire en pull.
  • Déneiger le véhicule avant le départ: au plus tard avant de reprendre la route, veillez à déneiger le toit et les phares de votre camping-car. Cela peut être une véritable source de danger.

Il n'y a pas encore de commentaires.