L’atelier organisé dans le cadre du Swiss Economic Forum avait été placé entièrement sous le signe de l’électromobilité. Cette rencontre d’experts organisée le 8 juin 2018 par AMAG en collaboration avec l’Allianz a discuté de la course en Formule E et de sa contribution éventuelle à l’essor de l’électromobilité.

La table ronde constituée de Morten Hannesbo, CEO AMAG Group SA, Christoph Lauterwasser, directeur Allianz Zentrum für Technik AZT et Pablo Negre, CEO QEV Ltd. s’est penchée sur le sujet. En 2012, la société QEV avait été chargée par la FIA d’organiser le Formula E World Championship.

L’atelier organisé dans le cadre du Swiss Economic Forum 2018 s’est penché sur l’avenir de l’électromobilité.

L’animatrice Christine Maier (tout à gauche) avec les participants de la table ronde (d.g.à.d.): Pablo Negre, Christoph Lauterwasser, Morten Hannesbo

Pablo Negre a expliqué que la course de Formule E était bien entendu très passionnante pour les fans de sport automobile. Certains facteurs ont rendu la course très attrayante et excitante: un circuit étroit, des vitesses limite et le fait que chaque pilote avait besoin de deux véhicules vu l’autonomie limitée de la batterie. Bien entendu, l’objectif du championnat du monde de la Formule E est également de montrer les dernières techniques en matière d’électromobilité et d’acquérir de nouvelles expériences.

Morten Hannesbo est convaincu que l’électromobilité percera un jour et que tout le monde achètera un véhicule électrique. Selon le panel d’experts, la percée de l’électromobilité devrait avoir lieu en 2025 environ. Mais la clé de cette réussie est clairement liée à l’infrastructure de chargement. L’industrie automobile, le secteur des assurances et celui de la finance ont de quoi faire et doivent travailler main dans la main. Il est également nécessaire que l’industrie automobile et le secteur de l’énergie se rapprochent. Un défi est que l’Etat devrait soutenir activement le développement.

 

Tout l’entretien de la table ronde du SEF 2018 (en anglais):

 

Breakout Session 2017: Quel avenir pour la gestion durable?

Breakout Session 2016: Conduirons-nous encore notre voiture nous-mêmes demain?

Breakout Session 2015: Le système de formation dual: un modèle de réussite «en fin de série»?

 

 

Il n'y a pas encore de commentaires.