Andreas, l’avenir de la mobilité est électrique. Cela implique de nouvelles exigences en matière d’entretien et de maintenance. Quels sont les principaux changements?

L’électromobilité a d’importantes répercussions sur ce qu’on appelle l’activité d’après-vente, car les véhicules électriques ont moins de pièces que ceux équipés de moteur à combustion. On n’en compte que 3000 environ au lieu de 4000. Les véhicules électriques requièrent par conséquent moins d’entretien et la vidange de certains fluides, comme l’huile moteur et de transmission, disparaît complètement. Cela se traduit pour les clients par une économie de 20 à 30%.

Dois-je m’attendre à devoir remplacer la batterie de ma voiture électrique à un moment donné?

Il est important de savoir que le groupe Volkswagen offre une garantie de huit ans ou 160’000 kilomètres sur la batterie haute tension de ses véhicules électriques. La plupart des batteries dépassent même largement la durée de vie d’une voiture. Si un défaut survient toutefois, les composants affectés peuvent être diagnostiqués et remplacés individuellement. Il n’est donc pas nécessaire de changer le bloc batterie complet.

Andreas Laireiter, responsable Product Support Vehicle chez AMAG Import AG, et son équipe sont responsables, entre autres, de l’assistance technique pour l’e-mobilité, l’électricité automobile, l’infotainment, le chauffage/la climatisation, la carrosserie et la peinture.

Tous les partenaires AMAG peuvent-ils intervenir sur les voitures électriques?

Oui, tous nos partenaires en Suisse ont reçu une formation intensive sur les nouveaux modèles électriques au cours des derniers mois. Cependant, pour la réparation des batteries à haute tension à proprement parler, seuls quelques centres de compétence spécialement qualifiés sont autorisés à effectuer des interventions. Il y a actuellement un centre de compétence dans chaque région linguistique, avec les entreprises AMAG de Dübendorf (ZH), Crissier (VD) et Breganzona (TI).

Quelles sont les précautions à prendre pour la réparation des batteries à haute tension?

Tout d’abord, le système à haute tension doit être mis hors tension. La batterie ne peut alors être réparée que par un expert haute tension (EHT) qualifié portant l’équipement de protection approprié.

Les interventions techniques sur les voitures électriques sont-elles dangereuses?

En principe, non. Sur les voitures électriques, les composants électriques sont conçus avec une «sécurité intrinsèque». Cela signifie que le flux de courant de la batterie haute tension est immédiatement interrompu si un défaut survient dans le système. En outre, pour des raisons de sécurité, les interventions sur les voitures électriques ne peuvent être réalisées que par des personnes formées à cet effet.

Erich Reichmuth de AMAG Import AG est l’un des 16 experts suisses en haute tension autorisés à effectuer des réparations sur les batteries des véhicules électriques.

Et qu’advient-il de la batterie à la fin de la durée de vie du véhicule?

Le constructeur peut procéder dans ses usines au «remanufacturing» de la batterie. Les batteries usagées sont remises en état pour servir dans des véhicules électriques, après remplacement de composants individuels. Ou bien on peut réutiliser la batterie dans des projets de seconde vie – ce qu’on appelle «réutilisation» («Re-Use»). Après avoir été utilisée dans la voiture électrique, la batterie a encore une puissance plus que suffisante pour d’autres applications, par exemple comme système de stockage domestique pour une installation photovoltaïque. Chaque batterie atteint néanmoins tôt ou tard sa fin de vie. Elle est alors recyclée, et une grande partie des matériaux recyclables est réintroduite dans le cycle.

Il n'y a pas encore de commentaires.