Si tu devais donner deux conseils au Benno Brunner âgé de 14 ans, quels seraient-ils?

Même si je ne suis certainement pas le premier à le dire, l’apprentissage de différentes langues étrangères est très important dans tous les cas. Que ce soit pour la vie professionnelle future, les études ou la vie privée. Pouvoir parler une autre langue en plus de sa langue maternelle apporte toujours quelque chose.
 
Je recommanderais également à tous les jeunes de partir à l’étranger pour un certain temps. Que ce soit lors d’un semestre d’échange, dans la vie professionnelle ou lors d’un voyage plus long. Les expériences qui y sont acquises n’ont pas de prix et façonnent la personnalité. Et on devient plus indépendant et plus sûr de soi.
 

Quelles sont les tâches de la fonction «Responsable New Car Business»?

En tant que responsable New Car Business, je suis responsable de l’ensemble du commerce de voitures neuves d’AMAG Automobiles et Moteurs SA. En collaboration avec mon équipe, je définis et coordonne diverses mesures pour atteindre les objectifs de volume et de marge, mais aussi pour la satisfaction de la clientèle dans le domaine Sales. Pour ce faire, nous sommes en contact étroit avec notre fournisseur, AMAG Import SA et les responsables de marques des différentes entreprises de l’organisation AMAG Retail. En bref, nous coordonnons et contrôlons les ventes de voitures neuves des sociétés AMAG (plus de 80). Notre objectif pour cette année, toutes marques confondues, est d’ailleurs d’environ 46 000 livraisons de véhicules.
 
En même temps, l’ensemble de la Disposition de la Suisse alémanique, de la Suisse romande et du Tessin avec plus de 35 collaborateurs, qui traite chaque nouvelle commande de voiture, vérifie les factures et les remboursements et est responsable des commissions, est de mon ressort. Il est important pour moi que mon équipe soit ouverte aux nouvelles idées mais fasse preuve aussi d’esprit critique. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons continuer à réussir à long terme.
 
En collaboration avec les responsables des marques Volkswagen, Audi, SEAT, ŠKODA et VW Véhicules Utilitaires ainsi qu’avec le département marketing d’AMAG Retail, nous développons des mesures et des recommandations d’action pour les activités sur le marché. À cet égard, nous nous considérons avant tout comme un service de soutien et un sparring-partner.
 
Le thème «Prévisions» est devenu un outil très important pour nous ces derniers mois. Je compare les demandes, les offres, les contrats et les livraisons avec le passé et les valeurs planifiées et je fais des prévisions pour les mois à venir. Cela nous permet d’être encore plus efficaces et de prendre les mesures correctives nécessaires beaucoup plus tôt.
 
En d’autres termes: tous les sujets relatifs à la vente de voitures neuves se rapportent au département «New Car Business».
 

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton travail?

Le travail est très varié. Je voyage dans toute la Suisse, je peux apporter mes propres idées et j’ai ainsi la possibilité de participer au développement d’AMAG. J’aime particulièrement ce dernier point, qui ne va pas de soi dans une grande entreprise.
 
Et le fait que je me lève tous les matins à 5 heures et que j’aime le faire me confirme encore et encore que j’aime énormément mon travail et que ma place est ici. Bien sûr, la super collaboration avec mon équipe est également un facteur décisif.
 

À quoi ressemble ta carrière jusqu’à présent?

J’ai fait un apprentissage commercial dans le secteur de la construction, puis je me suis glissé dans le service marketing, pour ainsi dire. J’ai tellement aimé ce domaine que j’ai fait la formation de planificateur marketing en parallèle. Finalement, j’ai travaillé dans l’entreprise où j’ai fait mon apprentissage, et j’ai été quelques années au sein de la direction.
 

À un moment donné, il était temps d’acquérir une expérience professionnelle dans un autre domaine et je suis passé au secteur informatique. Au début, j’y ai travaillé en tant que chef de projet, puis en tant que Key Account Manager. Pendant ce temps, j’ai beaucoup appris sur les processus et leur développement et en même temps, j’ai fait la formation de directeur des ventes.
 
Après environ cinq ans dans le secteur informatique, j’ai changé pour l’industrie automobile. J’ai eu l’occasion d’intégrer l’entreprise VW-Audi de mes beaux-parents, Autotreff AG Sursee. Dès le premier jour, cette industrie très émotionnelle m’a fasciné et ne m’a jamais lâché.
 
Après l’intégration de l’entreprise dans AMAG en janvier 2007, j’ai commencé mon mandat de directeur général d’AMAG Sursee et AMAG Rain. J’ai occupé ce poste pendant sept ans avant de devenir chef de la région Suisse centrale, Mittelland, Berne et membre de la direction d’AMAG Automobiles et Moteurs SA pendant cinq ans.
 

Que dirais-tu à ton meilleur ami au sujet d’AMAG?

Même si cela ressemble à de la publicité kitsch, AMAG est un employeur sensationnel et un partenaire fiable. Parce que j’ai la possibilité de mettre en œuvre des idées et de prendre des responsabilités. L’accent est mis sur nos clients et leur satisfaction.
 
En bref: nous sommes une entreprise qui vit l’esprit de famille dans tous les domaines et qui ne veut que le meilleur pour ses clients.
 
Et même aujourd’hui, j’ai encore du mal, par exemple, quand des amis achètent un véhicule d’une autre marque. Curieusement, ma femme le prend même encore plus mal que moi.
 

Que fais-tu quand tu ne travailles pas?

J’apprécie le temps passé avec ma famille. Avec ma femme et nos trois enfants, nous voyageons beaucoup. Nous étions récemment dans l’outback australien. Je trouve mon équilibre en bougeant dans la nature. Les longues promenades en forêt avec notre chien, les balades à vélo avec mes garçons ou le ski en montagne sont très importants pour moi. Et comme le cerveau a aussi besoin de vacances, je me plonge dans un livre tous les jours.
 
 

Il n'y a pas encore de commentaires.