Ça y est: le plus grand salon européen consacré aux jeux vidéola Gamescom – ouvre ses portes aux visiteurs. Elle a une nouvelle fois attiré de nombreux amateurs de jeux vidéo à Cologne. Si on veut connaitre les nouveautés dans l’univers du jeu vidéo, la Gamescom est un incontournable. C’est le seul endroit où se mêlent le culte, la culture du jeu vidéo, l’industrie et bien sûr le plaisir du jeu dans des proportions qui met en évidence le fait que la part des jeux vidéo dans le monde médiatique est devenue indéniable. Étant grand amateur de jeux vidéo, il fallait que j’aille à Cologne!

Ce salon est tout simplement démesuré. Quiconque a déjà été invité au Salon de l’automobile de Genève, connaît l’ampleur de ce genre de salons. Alors la Gamescom à Cologne est trois fois plus grande que le salon automobile. En tant que visiteur novice de la Gamescom, on pourrait s’étonner d’y voir des choses qui n’ont aucun ou qu’un faible rapport avec les jeux vidéo. Mais pour les habitués, il est clair que la Gamescom est non seulement un salon, mais aussi une manifestation culturelle et un lieu de rencontre.

En plus des scènes sur lesquelles ont lieu diverses manifestations et présentations de développements futurs, il y a aussi la possibilité de tester quelques nouveautés en matière de jeux conçues par les plus grands forgeurs du monde (ce qui impose une longue file). Une visite dans ce qu’on appelle la zone Retro-Games vaut toujours le détour. Cet espace est dédié à l’exposition de consoles de jeux des années passées. Quiconque le souhaite, peut aussi les tester. Personnellement, ce fut un grand moment, car j’ai déjà souvent eu l’opportunité de pouvoir jouer avec Nintendo 64 d’un parent.

Un autre moment fort que j’ai vécu était bien sûr justement le contraire de la «zone Retro-Games», notamment le paysage de réalité virtuelle qui préfigure l’avenir des jeux vidéo. C’est vraiment incroyable toutes les possibilités d’utilisation que comporte cette technologie (par ex. Oculus Rift). Il est très difficile d’en donner une description, c’est pourquoi je vous recommande de regarder une des nombreuses vidéos existantes à ce sujet pour en avoir un aperçu.

Impressions du salon gamescom 2015 (toutes les photos proviennent de la base de données d'images «Koelnmesse»)

Impressions du salon gamescom 2015 (toutes les photos proviennent de la base de données d’images «Koelnmesse»)

J’ai appris à connaître ce qu’on appelle les scènes drop-off avant même d’y être. Mais il faut l’avoir vu de ses propres yeux pour y croire. Sur différentes scènes, des accessoires de jeux vidéo (souris, claviers, joystick…), des articles pour les fans (t-shirts, ours en peluche) et même des écrans sont jetés dans le public! C’est tout un spectacle complètement dément! Les personnes sur scène chargées de cette tâche jettent de plus en plus d’accessoires; si bien qu’à la fin le tout rappelle plus un concert de rock qu’une distribution de marchandises.

En plus de ce jeu incessant et de ces explorations, on trouve toujours de quoi être fasciné ou encore amusé – je veux parler des Cosplays. Cosplay est une tendance au déguisement originaire du Japon qui a entre-temps vu naître une communauté à travers le monde entier. La plupart du temps, les Cosplayers créent leurs costumes eux-mêmes. Les personnages issus de mangas, de dessins animés, de films ou de jeux vidéo leur servent de modèles. La Gamescom possède une zone spécialement dédiée aux Cosplayers – le village Cosplay. J’ai trouvé l’atelier de réparation du salon dans lequel les costumes sont réparés particulièrement classe.

Cosplayer au gamescom 2015 (toutes les photos proviennent de la base de données d'images «Koelnmesse»)

Cosplayer au gamescom 2015 (toutes les photos proviennent de la base de données d’images «Koelnmesse»)

Afin de dresser le bilan final du salon: la Gamescom est une fête unique. Elle mérite bien le surnom de «Celebrate the games». La simplicité avec laquelle tous les domaines du jeu vidéo y trouvent place est très impressionnante. Chacun a pu y trouver son compte. Tout y était représenté, que ce soit destiné aux enfants ou aux adultes, du joueur occasionnel au professionnel, du débutant à l’expert, les Cosplayers, Case Modder et probablement même quelques groupes que je n’ai même pas vu ou reconnu. En conclusion, la visite du salon en valait la peine.

Aperçu du métier d’un informaticien CFC en vidéo (en allemand uniquement):

En savoir plus sur la formation d’informaticien chez AMAG.

Les actualités et le contexte de l’univers automobile. Abonnez-vous dès maintenant.

Il n'y a pas encore de commentaires.