Le mercredi 5 décembre 2018, AMAG a invité des décideurs politiques et économiques à l’occasion de cette manifestation matinale très appréciée chez AMAG Centre Audi Lucerne. Hans Hess, président de Swissmem, a tenu une conférence sur le thème «MEM Passerelle 4.0 – une réponse possible aux conséquences de la numérisation sur le marché du travail».

Pour Hans Hess, la numérisation apporte de nombreux avantages. Pour n’en citer que quelques-uns: les coûts peuvent être réduits, l’efficacité accrue, la compétitivité renforcée et la vitesse accrue. Dans le même temps, les entreprises doivent réussir à motiver et à préparer de manière optimale leurs employés à cette transition vers le numérique. Cela peut être garanti à l’aide d’une formation continue et en montrant les perspectives attendues.

Hans Hess, président de Swissmem, voit la numérisation comme une opportunité pour les employeurs et les employés.

Hans Hess, président de Swissmem, voit la numérisation comme une opportunité pour les employeurs et les employés.

Hans Hess a souligné que, grâce à la numérisation, la formation continue deviendra encore plus importante et qu’elle sera la clé de l’employabilité. Dans ce cas, il est particulièrement important de prendre en compte tous les employés, quel que soit leur âge. Et c’est à ce moment que la MEM Passerelle 4.0 intervient.

Reconversion des adultes avec des perspectives d’avenir

En raison de la numérisation, mais également d’autres tendances, telles que l’évolution démographique, l’évolution des besoins en compétences, l’évolution de la situation économique et le changement d’attractivité des métiers, le monde du travail est en mutation constante. Certaines professions n’existeront plus dans un avenir proche, d’autres seront complètement automatisées ou externalisées et d’autres ne verront le jour que du fait de la numérisation. C’est pourquoi il est particulièrement important de se poser la question de savoir comment intégrer les personnes issues des anciennes professions dans les nouvelles, a déclaré Hans Hess.

Modèle de reconversion de MEM-Passerelle 4.0

La MEM-Passerelle 4.0 s’intéresse à ce problème et est basée sur un système de formation dual. Axée sur la pratique, elle est conçue pour répondre aux besoins des adultes et propose une reconversion sur mesure. Dans le projet pilote, l’accent est mis sur les professions du secteur de la construction mécanique, mais pour pallier la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans d’autres secteurs, l’offre doit être constamment élargie.

Une reconversion durable présente de nombreux avantages

AMAG s’intéresse également à ce sujet. Morten Hannesbo, CEO AMAG Group SA , a expliqué, lors de la Matinée Impulsion AMAG, que dans 15 ou 20 ans, le mécatronicien automobile tel que nous le connaissons n’effectuera plus les mêmes tâches et que, par conséquent, sa reconversion est presque inévitable. En tant qu’employeur, il est d’autant plus important de montrer à ses employés les perspectives d’avenir à leur disposition, a-t-il ajouté. Hans Hess a également ajouté que la garantie d’avoir des employés qualifiés devrait être un objectif essentiel de la direction d’un point de vue stratégique.

Morten Hannesbo, CEO du groupe AMAG (à gauche), discute avec Hans Hess, président de Swissmem (à droite) des progrès de la numérisation sur le marché du travail.

Morten Hannesbo, CEO du groupe AMAG (à gauche), discute avec Hans Hess, président de Swissmem (à droite) des progrès de la numérisation sur le marché du travail.

Hans Hess et Morten Hannesbo considèrent tous deux que la numérisation présente de nombreux avantages pour l’avenir. Cependant, en tant que société et en tant qu’employé, il est important de réfléchir dès maintenant à la manière de gérer la transformation numérique. L’avenir s’annonce dans tous les cas passionnant.

Il n'y a pas encore de commentaires.