Fondée en 1945, l’entreprise AMAG affiche une belle prospérité depuis des décennies. Un succès qui a eu pour corolaires inertie et arrogance. Les valeurs inhérentes à la satisfaction et à la fidélisation de la clientèle ont chuté à un niveau dangereusement bas, alors même que la réussite économique ne s’est jamais démentie. Il n’y avait donc aucune raison de changer quoi que ce soit.

En 2010, la direction a cependant admis qu’une action s’imposait absolument.

Dans la branche automobile, les mutations exigent du personnel tout entier une orientation client maximale et une propension constante au changement. Avec optimisme, persévérance et cohérence, l’entreprise a misé activement sur l’orientation client avec pour mot d’ordre: «finie l’arrogance, en route pour une fierté de bon ton». L’objectif de ce changement culturel a consisté à sans cesse surprendre positivement les clients.

La mutation culturelle d’AMAG a été discutée à la Breakout Session du Swiss Economic Forum 2019

Débat sur la mutation culturelle à la Breakout Session d’AMAG: (de g. à dr.) Rainer Maria Salzgeber, Morten Hannesbo, Dino Graf, Ralph Hermann

La mutation culturelle d’AMAG a été abordée à la Breakout Session de cette année, organisée dans le cadre du Swiss Economic Forum du 24 mai 2019. Morten Hannesbo, CEO d’AMAG Group SA, Dino Graf, directeur du Group Communication, et Ralph Hermann, directeur de Heads Corporate Branding SA, ont échangé lors du débat animé par Rainer Maria Salzgeber.

Morten Hannesbo am Swiss Economic Forum 2019

Morten Hannesbo, CEO AMAG Group SA

Dans son exposé liminaire, Morten Hannesbo a insisté sur le fait que, au moment où il a pris ses fonctions de CEO du groupe, l’image intrinsèque et l’image extérieure d’AMAG étaient diamétralement opposées. De son point de vue, le défi majeur de la mutation culturelle a dû être relevé en se basant sur les trois phases suivantes:

 

Morten Hannesbo a évoqué en outre l’impact substantiel de cette mutation sur l’activité clientèle. AMAG a en effet réussi à augmenter sa part de marché. Car cette mutation a généré une force d’innovation accrue et un entrepreneuriat plus marqué.

 

L’exposé de Morten Hannesbo et l’intégralité du débat de la Breakout Session du SEF 2019 (seulement en allemand):

 

2 Commentaires

  • Jean-Marc Favre

    jean-marc favre epalinges ,

    ancien agent et client à l’amag lausanne .
    pouvez-vous me répondre .. dernierement j’apprends qu’on se sépare de M. Chionne …Qu’ a t’il fait ,

    peut être trop compétent , trop prêt du client .-.? trop Cher .. , et d’autres collaborateurrs qui ont disparus ,

    pas tres beau tout ça… je me tiens les pouces pour rescapés… qui parlait d’arrogance …

    • Roswitha Brunner

      Nous vous prions de poser cette question directement à l’AMAG Lausanne.