Chez AMAG, les jeunes qui commencent leur vie professionnelle acquièrent des connaissances non seulement nécessaires à l’obtention de leur diplôme, mais aussi utiles pour la vie entière. Quelque 700 jeunes suivent une formation professionnelle de base auprès du groupe AMAG; dans ce cadre, ceux qui ne suivent pas un apprentissage technique travaillent dans divers départements. Ezron Francis est en deuxième année d’apprentissage de commerce, actuellement chez AMAG Leasing SA à Baden-Dättwil (AG).

Ezron Francis, apprenti de commerce CFC, et Yassin Siegrist, débutant gestionnaire commerce de détail, prennent la pose pour le photographe lors du shooting Parking.

 

Salut Ezron. Tu viens de finir ta première année d’apprentissage. Jusqu’à maintenant, qu’as-tu vécu chez AMAG?

Ezron: J’ai vraiment beaucoup appris. Lorsque j’étais au sein du département de formation professionnelle, j’ai eu la chance de diriger le projet Snapchat. Par le biais de vidéos et de photos, des apprentis de divers domaines ont montré aux jeunes suisses à quoi ressemblait leur quotidien chez AMAG. Je suis allé demander aux formateurs professionnels et aux apprentis s’ils avaient envie de participer au projet. Après chaque semaine, j’ai regardé les photos et les vidéos, puis lu les textes et ai procédé à une évaluation. Ensuite, j’ai donné un feed-back aux apprentis. Par exemple, je leur ai indiqué combien de fois les groupes cibles avaient partagé les contenus publiés et fait des captures d’écran, ou «snaps». En règle générale, les contenus ont été consultés 4000 à 6000 fois par semaine dans le cadre du projet. La motivation des apprentis était palpable et les contenus se sont avérés d’une grande créativité.

Cela semble intéressant. As-tu participé à d’autres projets?

J’ai par exemple contribué à la création du nouveau dépliant sur les offres en matière d’apprentissage. Il fallait retravailler les anciennes versions, entre autres car de nouveaux conseillers en formation professionnelle RH ont commencé leur activité en début d’année dans les diverses régions. J’ai contribué à déterminer quelles photos et quels textes apparaîtraient dans les dépliants. De plus, j’ai soutenu Fitore Velija, la cheffe de projet Formation professionnelle, lors de la création de la brochure sur les places d’apprentissage (lien). Je suis allé me renseigner auprès des formateurs professionnels et me suis informé par moi-même sur les apprentissages que nous proposons.

 

Dans ce contexte, sur quoi as-tu mis l’accent?

Par exemple, pour chaque apprentissage, j’ai dû découvrir combien de fois par an les jeunes se rendent à l’école professionnelle ou aux cours interentreprises (CIE). Là aussi, nous avons utilisé de nouvelles photos et adapté les textes. Il a été plus facile d’actualiser la brochure sur les places d’apprentissage; en effet, grâce à mes recherches pour le dépliant, je disposais déjà de la plupart des informations. Cela a vraiment été une belle expérience; cette confiance et cette responsabilité m’ont donné le sentiment d’être pris au sérieux, même comme apprenti.

La brochure sur les places d’apprentissage d’AMAG avec toutes les informations importantes sur l’offre de places d’apprentissage ainsi que sur AMAG en tant qu’employeur peut être consultée ici:

future.amag.ch

As-tu découvert d’autres domaines de la formation professionnelle?

Oui, j’ai par exemple travaillé au centre de formation d’AMAG Autowelt Zürich à Dübendorf. Dans le canton de Zurich, tous les apprentis d’AMAG et des partenaires externes pour les métiers de l’automobile et du commerce de détail suivent les cours interentreprises (CI) à Dübendorf. J’ai envoyé des invitations, établi des listes de participants et exécuté d’autres tâches administratives. Lors des cours interentreprises, les apprentis effectuent généralement des exercices sous forme de parcours. J’ai créé des fiches d’exercice et apporté mon aide partout où je le pouvais.

L’apprentissage permet de découvrir de nombreux aspects de l’univers AMAG. Sais-tu déjà vers quel métier tu souhaites t’orienter?

Ce que j’ai vu jusqu’à maintenant m’a vraiment plu. Cela dit, le domaine de la vente m’attire lui aussi. Du fait que nous passons par plusieurs départements AMAG, j’espère avoir la chance de découvrir quelque peu ce domaine. Ce système de rotation pendant l’apprentissage représente une bonne occasion d’apprendre quel domaine professionnel nous convient ou non.

Comment as-tu découvert l’existence de cette place d’apprentissage?

J’ai lu quelque part une phrase du genre «Tu cherches un apprentissage? Dépose ta candidature sur jobs.amag.ch!» Je me suis tout de suite senti concerné; j’ai consulté le site web, cherché les places d’apprentissage vacantes et envoyé ma candidature sans attendre.

 

Le Welcome Day est maintenant terminé et le prochain est déjà prévu pour août. Envie de rejoindre AMAG? Nous serons heureux de t’accueillir! Les postes vacants sont disponibles sur: www.jobs.amag.ch

Il n'y a pas encore de commentaires.