Cher Dr. AMAG,
Le week-end dernier, ma femme et moi avons eu un petit désaccord. Nous étions sur le chemin du retour et il faisait sombre et un peu brumeux. Ma femme m’a dit que je devais allumer les phares antibrouillard avant et arrière dès les premiers signes de brouillard. Après tout, telle est leur utilité. Moi par contre, je pensais que l’on devait les allumer dès que la visibilité devenait quasi nulle. Quel est votre avis?

Cher Monsieur,

En automne, les jours raccourcissent et nous roulons plus souvent dans l’obscurité et le brouillard. Même si ou plutôt précisément parce que les nouveaux véhicules sont équipés de phares automatiques, l’incertitude grandit quant à ce que nous devons faire. Par défaut, une voiture possède les réglages suivants: feux de jour, feux de croisement, feux de position, feux de route, phares antibrouillard arrière et pour certains, phares antibrouillard avant.

Sur les voitures récentes, les feux de jour s’allument généralement automatiquement lors du démarrage du moteur. Les feux de jour correspondent à l’éclairage minimal obligatoire en journée. Ils ne s’allument qu’à l’avant, améliorant ainsi la visibilité de votre propre véhicule et n’éclairant pas la chaussée. Les feux de jour sont souvent composés d’une rangée de LED. Les voitures qui n’ont pas encore de feux de jour doivent rouler avec les feux de croisement allumés pendant la journée.

Si l’éclairage est réglé sur «automatique», la voiture utilise des capteurs pour détecter l’obscurité et allume alors les feux de croisement. En général, les feux arrière et le tableau de bord s’allument en même temps que les feux de croisement. Si un véhicule ne dispose pas encore de feux de jour, les feux de croisement doivent être allumés pendant la journée. Cet éclairage est un peu plus puissant et doit être allumé lorsque la luminosité et la visibilité sont limitées, par exemple en cas de pluie, de neige, d’obscurité et de brouillard. Bien que les feux de croisement s’allument automatiquement en mode «automatique», il est parfois nécessaire de le faire manuellement en raison des conditions de visibilité. Par temps de pluie ou de neige pendant la journée ou dans des conditions de conduite par temps brumeux. Pour les véhicules sans éclairage automatique, les feux de croisement doivent être réglés manuellement à l’aide du commutateur d’éclairage.

Si la voiture est garée dans un endroit sans visibilité ou inhabituel, les feux de position doivent être allumés. Ces feux sont très faibles à l’avant, normaux à l’arrière et servent uniquement à améliorer la visibilité du véhicule pour les autres usagers de la route. Ne conduisez pas avec les feux de position allumés.

À l’inverse, il y a les feux de route: ils peuvent être utilisés si besoin lorsque la route est mal ou pas du tout éclairée dans l’obscurité. Puisqu’il s’agit d’un éclairage blanc puissant, ils éclairent plus loin dans l’obscurité que les feux de croisement. Toutefois, ils doivent être éteints lorsque l’éclairage de la chaussée est à nouveau suffisant ou lorsque d’autres usagers de la route se trouvent devant vous ou sur la voie opposée.  Également lorsque des piétons ou des cyclistes sont présents.
D’ailleurs, les feux de route ne sont pas adaptés à la conduite en cas de brouillard, car la lumière blanche éclatante se reflète dans le brouillard et éblouit le conducteur plus qu’elle ne l’aide.

Les phares antibrouillard sont adaptés à la conduite en cas de brouillard. Cependant, les phares antibrouillard avant et arrière, ne sont appropriés que dans de très rares cas. Ils ne peuvent être utilisés que lorsque «la visibilité est inférieure à 50 m en cas de brouillard, chutes de neige ou fortes pluies», selon l’ordonnance sur les règles de la circulation routière. Autrement dit: il n’y a aucune obligation d’allumer les phares antibrouillard avant ou arrière. D’une part, parce que leur utilisation peut rapidement s’avérer dangereuse. Les phares antibrouillard arrière, par exemple, sont extrêmement lumineux et ont tendance à éblouir et distraire les conducteurs qui suivent. D’autre part, il est rare que la visibilité soit si mauvaise que l’on ne puisse plus voir la prochaine balise noire et blanche à 50 mètres de distance.

Les circonstances que vous décrivez ne semblent donc pas mentionner une si mauvaise visibilité. Ainsi, vous aviez raison. Dans votre cas, les feux de croisement auraient été appropriés.

Nous vous souhaitons encore bonne route en toute sécurité!


Lire d’autres articles de blog sur ce thème:
Le Dr AMAG explique: Comment répare-t-on un siège de voiture?

 

Dr. AMAG

Sur le blog d’AMAG, le «Dr. AMAG» répond à des questions se rapportant à l’automobile. Par exemple, de l’entretien des sièges au transport d’animaux de compagnie en passant par le comportement en cas de panne.

Souhaitez-vous poser une question au Dr. AMAG? Vous pouvez l’envoyer à: social.media@amag.ch

Il n'y a pas encore de commentaires.