Lorsque vous êtes impliqué dans un accident de voiture, deux choses sont importantes: assurer votre propre sécurité et apporter votre aide dans la mesure du possible. Le refus d’assistance ou le délit de fuite peut faire l’objet de poursuites, tout comme le fait de quitter les lieux de l’accident avant l’arrivée de la police. De plus, il n’y a pratiquement pas de «mauvaise» aide: même si l’état de la personne blessée ne s’améliore pas suite à votre aide, aucune poursuite ne peut être engagée.

Un accident de voiture est vite arrivé. Les conditions de conduite sont souvent mal évaluées, en particulier en cas de verglas. Heureusement, les voitures d’aujourd’hui sont dotées de nombreux mécanismes de protection, de sorte que de nombreux accidents restent très légers.

Procédure à suivre en cas d’accident de voiture

La première étape consiste à vérifier s’il y a des blessés ou si l’accident a causé «uniquement» des dommages matériels. S’il n’y a que quelques rayures et de la tôle froissée, il n’est pas utile d’appeler la police, sauf si les personnes impliquées dans l’accident ne peuvent se mettre d’accord. Il est important de compléter un rapport d’accident européen à faire signer par toutes les parties concernées. Les personnes impliquées doivent également consulter un médecin après l’accident pour des raisons de sécurité, car les signes de blessures peuvent apparaître au bout de quelques jours seulement. Si l’accident a fait des blessés, la police doit impérativement être alertée. Si les blessures ne sont remarquées que plus tard, il est tout de même utile de faire établir un rapport au poste de police.

L’aperçu suivant devrait vous aider à agir correctement et rapidement en cas d’accident de voiture:

  • En cas d’accident de la route, arrêtez-vous immédiatement et allumez les feux de détresse et les feux de croisement
    • Sortiez de la zone dangereuse de l’accident de voiture
    • Evaluez la situation dans son ensemble
    • Combien de véhicules sont concernés?
    • Y a-t-il des victimes?
    • Le lieu de l’accident est-il mal indiqué?
    • Y a-t-il un risque d’incendie ou d’explosion en cas de fuite de liquides?
    • Les voitures impliquées sont-elles hybrides ou électriques? La prudence est de mise car les voitures pourraient être électrifiées!
    • Un véhicule a-t-il chargé des marchandises dangereuses? – Identifiable par des panneaux d’avertissement orange sur le véhicule.
  • Sécurisation du lieu de l’accident
    • Placez un triangle de panne au bord de la route (50 m en agglomération, 100 m hors-agglomération ou sur l’autoroute)
    • Il est utile qu’une personne agite le triangle de panne pour indiquer le lieu de l’accident. Si le triangle de panne n’est pas suffisamment visible en raison du brouillard dense, une lampe de poche le rendra plus visible.
    • Le passage doit être libéré pour les ambulances et la police.
  • Evacuez toutes les victimes de la zone dangereuse
  • Alertez les services d’urgence
    • S’il y a des blessés, prévenez d’abord l’ambulance au 144. Les ambulanciers paramédicaux informeront ensuite eux-mêmes la police. Pour les accidents sans blessés, il suffit d’appeler la police (117).
    • Si possible, utilisez une borne d’urgence orange sur l’autoroute. Ainsi, les services d’urgence connaîtront votre emplacement exact.
  • Occupez-vous des blessés
    • Pour les personnes inanimées: schéma ABC
    • Protégez les blessés du froid ou de l’humidité
    • Parlez aux blessés

Reprendre la route après un accident de voiture

Après un accident de voiture, un véhicule ne doit plus être utilisé si sa sécurité de fonctionnement ne peut plus être garantie. Une voiture dont l’éclairage est défectueux peut être utilisée en toute sécurité le jour, mais pas la nuit. La distance qu’il reste à parcourir joue également un rôle. La sécurité des tiers ne doit pas être engagée, par exemple en raison de pièces mal fixées.

Si un véhicule ne peut plus être utilisé après un accident de voiture, la police aidera les victimes de l’accident à rentrer chez elles. La voiture accidentée sera amenée directement au garage indiqué par le propriétaire. Là, les dommages seront examinés par un expert de la compagnie d’assurance. Ce n’est qu’à ce moment que les réparations pourront être effectuées – sauf en cas de dommages ne dépassant pas la franchise. Si un défaut technique est suspecté d’être à l’origine de l’accident, le véhicule sera confisqué par la police et fera l’objet d’une enquête. La deuxième partie de l’article «Que faire en cas d’accident de voiture» explique ce que les victimes d’accident doivent faire après un accident.


Cet article a été rédigé en collaboration avec RoadCross Schweiz

 

Plus d’articles sur ce sujet:

Que faire en cas d’accident de voiture? Partie II

Une réparation professionnelle peu sauver des vies

Il n'y a pas encore de commentaires.